Poste de Post‐Doctorat

Analyse spatio-temporelle d’évènements touristiques

Le laboratoire L3i, EA 2118, dans le cadre du projet Tourinflux, lance
un appel à candidatures pour un poste de post-doctorant en informatique
dans le domaine de l’analyse d’événements touristiques
spatio-temporelles.

*Durée : 12 mois (une extension de 12 mois est envisageable)

*Date d’embauche : 1er novembre 2013

*Salaire : 2100 € net / mois

*Lieu de travail : dans les locaux du L3i à La Rochelle

*Spécialité : Informatique / Traitement automatique des langues

*Mots-clés : TAL, Analyse de données, Evénements spatiaux temporels,
Inférence, Modélisation d’occurrences temporelles, Web sémantique,
Ingénierie des connaissances, Logiques de Description, E-tourisme,
Normalisation (TimeML, TourInFrance) Description du projet et du poste :

Les travaux menés par le candidat se dérouleront au sein du L3i et
s’inscriront dans le projet Tourinflux. Le laboratoire L3i, EA 2118 créé
en 1993, représente la seule et unique composante de recherche du
domaine STIC sur l’Université de la Rochelle associant très efficacement
les chercheurs de l’IUT de la Rochelle, et du Pôle Sciences en
informatique. Dans le cadre de la politique quadriennale (désormais
quinquennale) de l’université de la Rochelle, le L3i vient d’être évalué
A par l’AERES.

Le laboratoire Informatique, Image et Interaction a choisi d’axer son
projet de laboratoire autour de deux thèmes (Axes Thématiques) que sont
« Image, Document et Données Complexes » et « Systèmes Interactifs et
Images », véritables cœurs de métier du laboratoire. Par ailleurs, le
laboratoire propose de mettre en avant ASPIC (Axe Stratégique Pertinence
Intraction/Contenus), vecteur de visibilité de son action scientifique
au sein de projets structurants et en articulation avec le monde
socio-économique. Ainsi, plus d’une dizaine de projets sont actuellement
menés autour de l’analyse de documents et de données complexes d’une
part (en lien avec le centre européen de valorisation des contenus
numériques – Valconum), et autour de l’interaction appliquée aux jeux
vidéos et l’e-Education d’autre part.
De part ses activités de ces six dernières années, le L3i a développé
des outils et des compétences dans l’analyse de données récurrentes dans
le temps et l’espace, mais également l’analyse de contenus et de données
complexes et hétérogènes.

Le projet Tourinflux, sélectionnée dans le cadre de l’appel à projets
Big Data du Fonds National pour la Société Numérique et financé dans le
programme d’investissements d’avenir, rassemble deux entreprises, une
association d’entreprises et le laboratoire L3i, et sera réalisé en
partenariat avec plusieurs acteurs du tourisme de France. Ce projet vise
à apporter aux acteurs du tourisme (d’abord les institutionnels mais
aussi les acteurs privés) un ensemble d’outils leur permettant de gérer
à la fois leurs données internes et les informations disponibles sur le
web afin de mieux comprendre comment un territoire est perçu et de mieux
agir sur cette perception.

Les outils actuellement à disposition des institutionnels du tourisme
sont insuffisants pour répondre à ce besoin du fait des problèmes de
collecte, d’analyse, de manipulation et d’échange d’informations
réalisés de manière beaucoup trop artisanale. L’objectif de Tourinflux
est de proposer un tableau de bord complet permettant aux
institutionnels du tourisme, quelle que soit leur taille, de visualiser
et interpréter l’information disponible par rapport à leur territoire
(aux niveaux micro et macro) afin de prendre les décisions les plus efficaces.

Plus spécifiquement, le candidat retenu travaillera sur l’analyse
d’évènements touristiques, récurrents ou non dans le temps et/ou dans
l’espace (« tous les lundi », « tous les ans », « dans toutes les
boutiques du réseau », «tous les mardis sur la place du marché sauf
veille de jours fériés », « Hôtel ouvert toute l’année, restauration sur
place seulement en été »...).

Qualifications :

Le candidat devra justifier d’une expérience de recherche dans au moins
deux des quatre domaines suivants :

- Traitement Automatique des Langues, Fouille de texte
- Raisonnement temporel et/ou spatial
- Connaissances en BigData et entrepôts de données (Hadoop, autre)
- Modélisation, Ontologie et moteur d’inférence
- Annotation et évaluation
- Ecriture de grammaires d’extraction
- Maitriser un ou plusieurs langages de programmation (Python, C/C++, java, ...)

Postuler :

Les candidats au poste devront envoyer un CV, un énoncé des intérêts de
recherche, et les noms et coordonnées d’au moins trois références
(adresses mail comprises) à : mickael.coustaty [ chez ] univ-lr.fr ;
jean-marc.ogier [ chez ] univ-lr.fr